Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
L'art de la parole écrite

Articles, interviews, portraits

Fatou Ndiaye, ambassadrice de la beauté noire !

Publié le 27 Décembre 2016 par Maya Meddeb

 

Fatou N’diaye est une des bloggeuses les plus influentes de la beauté noire. Depuis 2007 et la création de Son blog blackbeautybag.com, Fatou N’diaye écrit, partage ses conseils beauté, explore le lifestyle afro, dénonce les clichés et sensibilise les femmes à l’estime et l’acceptation de soi. Son influence a dépassé la communauté de ses lectrices, principalement françaises, américaines et africaines. En tant que consultante de marques de cosmétiques et égérie de L’oréal ou Carol’s Daughter, Fatou N’diaye incarne la beauté noire et conseille les marques sur leur stratégies de communication. Passionnée depuis toujours par le secteur de la beauté et de la mode, chaque jour est une nouvelle aventure, un nouveau rêve pour Fatou N’diaye. Un risque qu’elle a pris il y a neuf ans en démissionnant de chez Publicis pour vivre pleinement de sa passion.

 

Pionnière de la blogosphère sur la beauté Noire, vous êtes aujourd’hui reconnue pour vos conseils mode et beauté. Qui sont les « Fatou addict » ?

Il y a 300 000 femmes par mois qui visitent mon blog, elles ont entre 13 et 50 ans.

L’aventure commence en 2007, où vous créez votre blog pour partager vos astuces beauté avec d’autres femmes. Quel regard portez-vous sur votre évolution ?

J’ai créé mon blog par passion car j’avais des choses à partager. A l’époque, Internet était juste un réseau pour chercher des outils et se divertir, je n’imaginais pas qu’un jour je pourrai vivre de mon blog. Internet est devenu un vrai récepteur d’intimité. Depuis le premier jour, je parle de beauté, de mode et d’Estime de soi.

Au delà de votre blog, vous incitez surtout les femmes à s’assumer et s’aimer telles qu’elles sont. Est-ce l’authenticité et l’engagement de vos messages qui font de vous une bloggeuse si influente ?

Je pense qu’il y a l’âge, la maturité, la plupart des bloggeuses sont des jeunes filles. On ne parle pas des mêmes choses à 30 ans qu’à 20 ans. On achète le magazine Vogue ou Glamour parce que ce sont des magazines différents, c’est pareil pour les blogs. Je pense que si les femmes me suivent c’est parce qu’elles s’identifient à moi.

Elles s’identifient à vous par rapport à la couleur de peau ?

Oui mais c’est aussi lié aux diktats de la beauté, aujourd’hui, on vit dans un pays où il faut être mince. On ne voit pas assez de femmes noires ou maghrébines dans les magazines. Internet a permis à des femmes comme moi qui n’ont pas la possibilité de s’exprimer à travers les grands Médias, de pouvoir parler à travers leurs propres médias de ce qu’elles vivent et de ce qu’elles connaissent. C’est une alternative de liberté et de visibilité de paroles.

En quoi Internet (blogs, réseaux sociaux) a bouleversé les codes de la beauté ?

Tout le monde a accès à Internet, ces qui facilite les relais d’information, c’est une configuration différente des magazines avec des éditos souvent très clichés et formatés, écrits par des journalistes issus d’un certain milieu qui manquent d’ouverture d’esprit. Comme je dis souvent : « Qui mieux que nous peut parler de nous ? » Je vois qu’il y a une évolution des codes de la beauté en France, mais on est toujours à la traîne par rapport aux pays anglophones. Internet a permis de donner la parole à des gens qui nous ressemblent, et de montrer un autre type de beauté, c’est en ça qu’il y a une évolution de mentalités. Et de ce fait, les magazines s’intéressent de plus en plus à la beauté noire.

Quel est votre regard sur tous les des blogs beauté qui ont émergé ces dernières années ?

Il y a énormément de blogs mais peu se démarquent. Beaucoup de femmes ont voulu créer un blog car elles ont vu le succès des autres. Certaines créent un blog pour se faire inviter à des évènements ou d’autres recherchent la reconnaissance. Il y a des personnes qui ne considèrent pas internet comme un outil de travail donc elles fantasment sur ce qu’est la bloggeuse à succès. Il y a peu de bloggeuses à succès et généralement elles ont consenti à beaucoup de sacrifices pour vivre de leur passion et puis, n’oublions pas que c’est la pertinence du propos qui fait la différence.

Que signifie la beauté selon vous ?

Il faut se sentir belle pour se sentir bien. Etre belle c’est avoir confiance en soi et de ne pas avoir peur du regard des gens. On réduit souvent la beauté au maquillage ou au rouge à lèvres, alors que pour moi, la coquetterie fait partie de la femme c’est même culturel. Se sentir belle ce n’est pas futile mais utile. Une femme qui n’a pas confiance en elle, elle va mettre un rouge à lèvres pour se sentir mieux dans sa peau ou elle va enfiler son manteau « d’estime de soi ». Les vêtements, le maquillage et la coiffure font partis de l’estime de soi, ce sont des outils pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête. La femme doit s’affirmer et non pas s’assumer : on assume ses bêtises, ses erreurs mais on n’a pas assumé qui l’on est.

Dans votre billet « je m’appelle Fatou, ca vous pose un problème ? », vous poussez un coup de gueule contre le racisme et les clichés associés à votre prénom.

Fatou c’est un prénom qui subit beaucoup de clichés : en France, Fatou est assimilée à la femme noire de banlieue, d’origine africaine et musulmane. Ces clichés sont d’ailleurs véhiculés dans des films comme « Divines » ou « Bande de filles ». Les gens sont étonnés quand ils rencontrent une femme issue de la banlieue qui est élégante et qui a une certaine élocution. Les clichés sont aussi véhiculés par les noirs eux-mêmes, on ne peut pas combattre le racisme si nous-mêmes, nous perpétuons cela. Pour moi, on ne peut pas rire de tout. Fatou, par ces clichés, subit des discriminations à l’embauche, a plus de difficultés pour trouver un logement…Les conséquences sont beaucoup plus graves que pour un homme qui se prénomme « Kévin », par exemple.

Mon article a été repris par Le Huffington post, ça a permis d’ouvrir le débat à ce sujet.

Quelles sont les icônes noires qui vous inspirent ?

Toutes les femmes qui ont un caractère et qui ont contribué à faire évoluer les mentalités dans la société quelque soit leurs univers comme Oprah Winfrey, Nina Simone, Diana Ross, Michelle Obama, Miriam Makeba ou encore Rosa Parks.

Quelle est la principale différence entre la France et les Etats-Unis dans la valorisation de la beauté noire ?

Je vais souvent aux Etats-Unis et quand je rentre dans un supermarché ou un Sephora, tous les produits de beauté sont mélangés dans le rayon, je peux choisir mes produits avec ma copine chinoise. En France, quand je vais chez carrefour par exemple, le rayon dédié à la beauté noire est au fond du magasin et s’intitule « ethnie ». Le mot ethnie est toujours connoté pour les personnes non blanches alors que c’est faux, les bretons ou les celtes sont une ethnie. Quand je fais des réunions consulting avec des marques cosmétiques, je les incite à faire des rayons de beauté pour toutes les femmes, la beauté n’a pas de couleur.

Quel est votre regard sur le marché des cosmétiques pour les femmes de couleur ?

Les produits existent mais il y a un problème de distribution et de législation. Aux Etats-Unis, la législation est plus laxiste qu’en France. Certains produits américains sont interdits en France à cause des composants. En chine par exemple, il y a des produits qui sont fabriqués à base de graisse animale ou testés sur des animaux, ce qui est interdit en Europe. Les marques sont donc obligées de s’adapter à la législation française, c’est pourquoi certains produits n’existent pas ici. Pour la distribution, il y a des quotas de marques dans le rayonnage des magasins. Il ne peut pas y avoir par exemple 20 fonds de teint pour peaux noires chez Sephora. Et puis, il y a des guéguerres entre les marques. En tout cas, il n’y pas de dénigrement ou de discrimination de la part des marques.

Quelle image avez-vous des « working girls » noires et métissées en France ?

En France, les femmes noires dans le secteur de la mode ou de la beauté sont discrètes. Les entrepreneures noires anglaises ou américaines ont un vrai lifestyle. Ici, aucune me donne envie de lui ressembler. Les françaises noires ont un côté intellectuel qui pensent que la beauté c’est secondaire, réservée aux femmes qui n’ont pas « de cervelle ».

Vous recevez souvent des messages de personnes qui vous demandent conseil pour leurs problèmes de peaux. Votre dernier post sensibilise les femmes à aller voir un dermatologue au moins deux fois par an…

Je peux partager un conseil gommage ou un bon produit par exemple, mais je ne suis pas médecin. Pour les problèmes de peaux, il faut aller voir un dermatologue.

Quels sont vos derniers coups de cœur beauté ?

Pour les cheveux, j’utilise les mêmes produits depuis la création de mon blog (L’Oréal et Carol’s Daughter). D’ailleurs, je ne parle plus des soins capillaires sur mon blog car tout a déjà été abordé. Pour le maquillage, c’est assez basique : je mets du mascara et du rouge à lèvres (Mac, L’Oréal et Estée Lauder). Je ne mets jamais de fond de teint.

Fatou Ndiaye, ambassadrice de la beauté noire !
Commenter cet article

COMPARABANQUES 24/03/2017 08:37

J’ai appris des choses en lisant votre article

Angeline 06/03/2017 21:09

très beau blog sur les célébrités et les peoples. un plaisir de me promener ici.

Angelilie 16/02/2017 14:16

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. au plaisir